Cup of Teach

Avec le même souci de promouvoir à l’intégration de cette nouvelle population en y associant tous les acteurs de la société civile, Léieren & Savoir propose Cup of Teach. Ce projet vient du constat que l’intégration ne peut seulement consister à soutenir des réfugiés par des activités, encore faut-il que le réfugié soit aussi l’acteur de son destin et qu’il soit celui qui pourrait transmettre à son tour. En effet le sentiment d’utilité doit être amplifié et faire ainsi partie du soutien que chacun se doit d’apporter à ces populations fragiles. Léieren & Savoir propose, sur le principe de l’économie collaborative, de mettre en place un processus de formations ponctuelles et ciblées qui seraient dispensées par les réfugiés à destination de tous.

 

Les études démontrent notamment, que les populations originaires de Syrie ou encore d’Irak mais aussi d’ailleurs, disposent d’un niveau de formation élevé mais que celui-ci n’est pas reconnu à sa juste valeur et trop souvent mis à l’écart dans le long processus de demande d’asile. La difficulté d’intégrer un marché de l’emploi pour tous les réfugiés demeure évident et bien souvent les compétences se perdent. Pour permettre une meilleure intégration il faut permettre au réfugié d’augmenter son sentiment d’utilité en l’amplifiant et en en faisant la démonstration utile auprès de la société.

 

Se basant sur les principes de la transmission nous voulons permettre au réfugié d’être au cœur de l’attention et qu’il devienne l’animateur de « sa » formation. Avec leur implication, nous ferons appel à nos partenaires pour nous permettre de dispenser ces formations dans leurs locaux ou tout autre endroit adéquat.

 

Partir du principe que toutes les compétences du monde sont autour de nous et que chacun pourrait devenir professeur de choses que l’on sait auprès des personnes qui en ont besoin. Apprendre de manière différente. Accompagner, aider, connaître chacun de ces professeurs/animateurs-réfugiés. Faire se rencontrer les personnes passionnées par les mêmes sujets. On a tous besoin et envie de continuer à apprendre. Décloisonner et permettre à chaque individu d’apprendre ce dont il a besoin. Engager une véritable mission de partage de connaissance. Créer de nombreux ateliers de formation de qualité dispensés par les seuls réfugiés et ouverts à tous.

 

Chaque réfugié est libre de proposer un cours/une formation en choisissant le sujet en fonction de ses compétences. Apporter de manière créative la simplicité et l’immédiateté qu’il manquait au besoin de se former. Changer la manière dont on apprend et dont on transmet le savoir.

 

Finalement le plus important n’est-il pas d’avoir juste envie d’apprendre ou de partager ? Car transmettre est la vocation la plus élémentaire de l’homme social.